Les Voix de Bordeaux-Cartierville : un portrait du quartier pour générer du dialogue

Illustration de Taïna Mueth

Les Voix de Bordeaux-Cartierville, c’est un projet à plusieurs volets qui permet de faire entendre les résident·es, les organismes, les élu·es, les travailleur·euses… bref, tout le monde qui vit ou transite par ce quartier. Ce projet de communication, mobilisation et intervention fort original est né d’un partenariat entre la Table de quartier le CLIC de Bordeaux-Cartierville, Amplifier et Kngfu, grâce à un soutien du Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM) et du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

« Ce projet s’inscrit dans le cadre de la planification stratégique du CLIC et s’inscrit dans le plan de quartier en développement social porté par le CLIC de Bordeaux-Cartierville. Une des thématiques retenues était celle du ‘’vivre-ensemble’’ ou de la cohabitation. L’idée était d’avoir une plateforme intergénérationnelle et interculturelle, pour recenser et créer des dialogues. Pour une meilleure connaissance et reconnaissance des autres personnes qui vivent dans le quartier. » – Marion Chuniaud, agente de communication au CLIC de Bordeaux-Cartierville

Plus qu’un balado… un projet ethnodocumentaire multimédia


Les Voix de Bordeaux Cartierville est souvent présenté comme étant un balado. Mais ce n’est pas un balado classique, qui a consisté à interviewer des personnes les unes à la suite de l’autre, selon un sujet donné.

Toute une équipe d’ethnographes (des personnes qui étudient un milieu de vie) a été constituée et a eu carte blanche pour explorer le quartier, les enjeux, les personnes qui les interpellaient. Ces ethnographes ont mené plusieurs entrevues, ont pris et collecté des photos et documents en tout genre, tout en faisant une étude du quartier et de ses enjeux. Ils et elles ont pu, au gré de leurs explorations et apprentissages, et grâce au travail de facilitation de la Table de quartier, collecter le précieux contenu qui a servi de base pour créer la plateforme.

Cette approche ethnodocumentaire proposée par Amplifier et Kngfu, alliée à leur expertise en storytelling et médias, amène la création audio à un tout autre niveau. Dans cette plateforme en constante évolution, on peut déjà trouver 23 capsules sonores (10 épisodes et 13 portraits), réalisées entre l’été 2020 et le printemps 2021, soit en pleine crise sanitaire. Et cette plateforme est en constante évolution!

Un univers visuel qui prend racine dans le terrain

À partir des quelques photos prises par les ethnographes et d’une immense collecte d’images faite auprès des participant·es, l’artiste Taïna Mueth a réalisé des illustrations qui créent un univers visuel à la fois créatif et représentatif de la mosaïque que compose le projet. Les créations de Taïna Mueth illustrent le balado, le site web, et ont permis de tenir une exposition sur le boulevard Gouin-Ouest, en plein Bordeaux-Cartierville et prochainement à la maison de la culture d’Ahuntsic-Cartierville. Les participant·es s’y reconnaissent, s’y sentent appartenir. Et un lien se crée entre le numérique et le terrain en ancrant Les Voix de Bordeaux-Cartierville matériellement, dans le quartier.

Un outil d’écoute et de dialogue pour le quartier

Crédit photo : CLIC de Bordeaux-Cartierville

En plus d’avoir documenté, visibilisé les enjeux et créé des liens entre différentes personnes ou organismes du quartier, ce projet est devenu un véritable outil d’intervention. L’équipe du CLIC organise ou facilite l’organisation d’ateliers collectifs d’écoute du balado. Ces ateliers permettent de lancer des conversations sur différentes thématiques, en réagissant au contenu du balado. Grâce à la diversité des points de vue et des sujets abordés, ces ateliers d’écoute et de dialogue sont ainsi devenus d’excellents point de départ pour parler d’interculturalité, de parcours d’immigration, d’aménagement, de participation citoyenne, de logement, d’enjeux jeunesse, de féminismes, d’aîné·es, de famille et parentalité, etc.

Un travail de concertation et de mobilisation citoyenne

Au final, ce projet reflète et illustre de nombreux aspects du travail d’une Table de quartier. À travers un projet médiatique, c’est tout un travail de concertation qui a été élaboré, grâce à la mise en relation de toutes les parties prenantes du projet et à une étude qualitative des enjeux du quartier.

« On voyait une énorme plus-value quant à la mobilisation de personnes et d’organismes avec qui on voulait garder un contact pour continuer à faire avancer des projets du quartier. On les mobilise, on récolte leurs paroles, avec une vision à long-terme pour Bordeaux-Cartierville. »– Marion Chuniaud, agente de communication au CLIC de Bordeaux-Cartierville

Les Voix de Bordeaux-Cartierville, c’est donc un projet qui valorise les forces vives du quartier – dont le sentiment d’appartenance qui se ressent à l’écoute du balado – tout en contribuant à l’élaboration d’une vision du quartier, pour continuer à le développer de façon inclusive.