Mémoire sur le Règlement pour une métropole mixte

Mémoire déposé dans le cadre de la Consultation publique de l’OCPM sur le Règlement pour une métropole mixte de la Ville de Montréal. Montréal, octobre 2019.

Mémoire complet ici : Mémoire Règlement pour une métropole mixte 16-10-19

Extrait : Conclusion

 

Ce projet de Règlement transmet un message fort de la Ville aussi bien à ses citoyen·nes qu’aux promoteurs immobiliers, montrant une volonté d’écouter les besoins des citoyen·nes et de garantir des logements accessibles pour toutes et tous. Il constitue par ailleurs une excellente opportunité de réfléchir à la création de milieux de vie plus résilients face à la pression du développement immobilier.
Nous préconisons l’élaboration d’une stratégie complémentaire au Règlement pour une métropole mixte. Celle-ci doit être davantage axée sur la mise en place de solutions pour limiter les impacts de la gentrification des quartiers, avec un souci particulier pour le maintien des offres commerciales et communautaires qui desservent les quartiers. Certaines interventions ne sont pas développées dans le Règlement, et permettraient pourtant à la Ville de se doter d’outils supplémentaires afin de jouer un rôle plus structurant pour rencontrer les objectifs de mixité, de cohésion et d’inclusion. Par exemple, la Ville doit :

o Continuer à demander des investissements pour le logement social de la part des autres paliers gouvernementaux ;
o Mettre en place une planification stratégique et concertée avec les milieux pour la réserve de terrain pour du logement social, mais aussi de l’utilisation des bâtiments publics pour des locaux communautaires ;
o Reprendre des bâtiments insalubres ou dont les propriétaires ne payent pas les taxes (dans l’objectif de transformer les unités en logement social) ;
o Agir sur certaines conditions pour améliorer l’achat et la location d’espaces abordables pour les organismes communautaires.

À la lumière de nos conversations avec différentes Tables de quartier, il est tout à fait crucial pour la CMTQ que les dynamiques locales soient mises au centre des mécanismes décisionnels. Nous demandons un Règlement qui tienne compte des besoins exprimés par les différents quartiers et qui, dans un esprit de collaboration, prenne en considération l’expertise développée par les concertations locales.